Avant tout une passion…

FB_IMG_1457122805588
 
Depuis mon plus jeune âge j’ai une passion…
 
les chiens
 
Tellement, que j’ai décidé  de travailler avec eux. Donc, j’ai commencer,tout naturellement par faire mon stage de 3ème à la SPA de Sassay.
Le contact est tellement bien passé, que me voici parti pour de longues années d’études dans l’elevage de chiens et de chats.
Je commence donc par 2 ans dans un grand élevage de chiens et pension en apprentissage, puis 3 ans dans des entreprises familiales, où je me suis encore rapprocher de mon rêve car j’étais au cœur des chiens.
 
photo+de+chiots+trop+mignons
 
Puis les circonstances de la vie, font que Je me suis un peu éloigné de mon rêve mais j’ai gardé un pied dans le monde cynophile. J’ai fait quelques expositions avec ma chienne golden, puis j’ai signé un contrat de VDI dans la société husse (vente d’aliments pour chiens, chats et chevaux à domicile ).
 
Mais après quelques années, loin des chiens, une idée vient m’effleurer l’esprit:
 
Une maison d’hôtes pour chien
 
Le contact avec mes amis les chiens me manque vraiment
 
C’est pour ça que j’ai décidé de sauter le pas, mais je suis qu’au début de toutes les formalités administratives,  et la route est longue….
 
Je pense vraiment toucher mon rêve du bout des doigts…
 
2017-01-26-18-09-23-895533238
 
Maintenant j’ai tout naturellement envie de partager ma passion avec vous, c’est pour cela que j’ai décidé de créer un blog, je rêve d’un blog complet sur les chiens.
 
Voici ce que vous pouvez y trouver:
 
 des trucs et astuces pour tous propriétaires de chiens, nous sommes tous confrontés aux mêmes problèmes,
 
des jeux à faire avec votre chien, car lui acheter des jouets c’est un faite mais jouer avec lui c’est quand même mieux, cela vous rapprocheras encore plus,
 
Ce que votre chien ne doit absolument pas manger, ce qui est dangereux pour lui, voir même mortel, je vous ai donc fait des articles sur les aliments nocifs, les produits ménagers, l’alcool et le tabac, ainsi que les médicaments,
 
Sans oublier sa nourriture, son bien être commence par une bonne alimentation, c’est pourquoi j’ai choisie de vous parler d’une marque de croquettes qui est pour moi une bonne marque,
 
une catégorie côté santé, car nous avons pleins de questions concernant la santé de notre compagnon,
 
Je vous laisse découvrir  de vous même et n’hésitez pas à laisser des commentaires, vos avis sont toujours bons à prendre.
 
Mes articles à venir les plantes toxiques, les numéros utiles pour tout propriétaires de chien, de nouveaux articles côté santé et une catégorie côté comportement.
Publié dans : A propos... | le 26 décembre, 2016 |Pas de Commentaires »

Les premiers apprentissages

 
 
La découverte du monde (son développement )
 
Pendant sa 1ère semaine de vie, le chiot est sourd et aveugle, il localise sa mère à l’aide de ses capteurs de chaleur situés dans sa truffe.
 
À deux semaines, votre chiot va ouvrir ses yeux, mais peut a peine se dresser sur ses pattes, il est en mode château de cartes.
 
Ça y est votre chiot à 3 semaines, il peut dès à présent se diriger vers l’endroit qu’il désire, le chiot est fortement attacher à sa mère,  qui lui permet d’explorer son milieu sans appréhension et d’apprendre à communiquer avec ses frères et sœurs.
 
A l’âge d’1 mois, sa mère lui apprend a se contrôler, lors de leurs parties de jeux, elle va le remettre en place lorsqu’il dépasse un certain seuil d‘excitation, et lui apprendre à se calmer. Elle va aussi lui apprendre à ne pas blesser les autres lors des séances de jeux, pour cela elle va l’immobiliser sur le dos lorsqu’elle jugera que son comportement est excessif.
 
À 6 semaines, il est désormais sûr de lui, il se lance à la découverte de se qui l’entoure.
 
Lorsque votre chiot a atteint ses 2 mois, il doit être tout à fait capable de se calmer seul et de ne mordre ou de faire mal lors des séances de jeux, il n’est absolument pas normal qu’il vous mordille sans se retenir et qu’il vous laisse des traces de crocs.
 
Ses 3 premiers mois ont une très grande importance, il enregistre une foule d’informations sur lui-même, et son monde environnant, où il y découvre les aspects ludiques mais aussi ses dangers. Plus il explore son univers, plus son cerveau se développe.
 
La vidéo suivante, vous montre évolution morphologique dans les grandes lignes.
 
Image de prévisualisation YouTube
 
Puis dans le moindre détail, un peu chiant mais très instructif, vous connaîtrez le développement du chiot sur le bout des doigts
 
Image de prévisualisation YouTube
 
Son arrivée à la maison
 
Votre chiot vient d’arriver dans votre famille, il a donc 8 semaines minimum, c’est l’âge idéal pour l’adoption. Sa mère lui a déjà inculqué quelques bases d’éducation, vous devrez ensuite poursuivre cette éducation, pour qu’une relation harmonieuse s’établisse entre vous et votre nouveau compagnon.
 
Pour que son arrivée se passe le mieux possible, il y a quelques règles à respecter:
 
Évitez les accueils en fanfare qui pourraient faire peur à votre chiot, restez donc calme, attentif et surtout disponible.
 
Si vous avez un jardin,  déposez-y votre chiot afin qu’il se détende et qu’il fasse ses besoins.
 
Laissez-le découvrir la maison ou l’appartement calmement et attendez un peu pour faire les présentations de la famille et les animaux si y a.
 
Choisissez où il va manger et dormir, montrez lui son coussin que vous installerez dans le coin d’une pièce, surtout pas dans l’entrée. Mettez-le dedans dès les premiers signes de fatigue.
 
Préférez l’alimentation donnée à l’élevage, en général des croquettes, c’est une alimentation complète  et cela évitera les problèmes gastriques (diarrhée ) dû aux changements. Vous pourrez lui changer de marque en respectant la transition:
 
Pendant la 1ère semaine, gardez la même marque, il aura assez de stress du au changement de milieu.
 
Pendant la 2ème semaine, vous pouvez commencer la transition:
 
Les 2 premiers jours, 1/4 du nouvel aliment et 3/4 de l’ancien aliment.
Les 2 jours suivants, 1/2 du nouvel aliment et 1/2 de l’ancien aliment.
Les 2 jours suivants, 3/4 du nouvel aliment et 1/4 de l’ancien aliment.
Les jours suivants, la ration totale du nouvel aliment.
 
Mettez toujours a disposition, une gamelle d’eau propre à volonté.
 
Pour éviter l’apparition de certains troubles du comportement, vous devez prendre connaissance de quelques informations concernant le développement de votre chiot, vous éviterez ainsi quelques erreurs qui pourront être à  l’origine d’une incompréhension entre vous et votre chiot.
 
Image de prévisualisation YouTube
 
Le lien d’attachement
 
 A l’arrivée dans son nouveau foyer, le chiot va tout naturellement recréer le lien d’attachement qu’il avait avec sa mère, en particulier avec un des membres de la famille, lien qui lui permettra d’appréhender sa nouvelle maison sans crainte.
 
Comme sa mère l’as fait avant vous, vous devez mettre en place un détachement,  pour lui permettre de pouvoir rester seul à la maison sans aucune anxiété et de faire ses propres expériences sans qu’il est besoin de contact visuel avec vous.
 
Ce détachement se fait en laissant votre chiot seul, bien évidemment, sur des périodes de plus en plus longues et en lui apprenant a se détacher à la maison, en ne le laissant pas vous suivre partout et en le mettant dans son panier sans qu’il puisse vous observer.
 
Ne le punissez pas lors de votre retour, lorsque vous découvrez les bêtises, car votre chien ne fera aucuns rapprochement avec se qu’il a fait.
 
Supprimer le rituel de départ, ne parlez pas au chien et ne lui donnez pas à manger avant de partir. Mais supprimer aussi le rituel de retour, lorsqu’il vous fait la « fête », ne le caresser pas, ne joué pas avec, ne le punissez pas, attendez qu’il se calme avant d’interagir avec.
 
Vous pouvez lui laisser des stimulations sonores et lumineux, vous pouvez y laisser la radio ou la télé.
 
Donnez moins d’attention à votre chien, ne le caresser pas trop pour rien pour ne pas attiser son hyper attachement, mais caresser le plutôt quand il fait un ordre pour le féliciter.
 
Inculquez lui les ordres de bases tel que le ASSIS, le COUCHE, …
 
Faites lui faire du sport, le chien a besoin d’une activité journalière, attention aux chiots pour lui il ne faut pas trop forcer pour ne pas abîmer ses hanches et ses articulations.
 
Repoussez le lorsqu’il devient trop collant
 
Les conséquences de l’hyper-attachement sont une recherche quasi permanente du contact avec le maître, des mimiques et des vocalises pour attirer l’attention, il saccage systématiquement la maison lorsqu’il est seul, il hurle à la mort pendant des heures ou même il fait ses besoins partout. Il peut aussi s’auto-mutiler, en se grignotant les pattes, la queue ou même les flancs, pouvant s’aggraver jusqu’à des troubles de l’humeur, du sommeil et de l’appétit. Il vous fera la « fête » démesurément à votre retour, et sera très jaloux à l’approche de ses congénères.
 
 
 
Image de prévisualisation YouTube
 
Les premières nuits
 
En ce qui concerne les premières nuits de votre chiot, le contact de ses frères et sœurs lui manque, on peut lui mettre une bouillotte d’eau chaude pas trop bouillante, un jouet ou une serviette imprégnée de l’odeur de son ancien environnement, pour le réconforter.
 
S’il pleure, laissez-le faire. Il finira pas se calmer, si au contraire il continue, vous pouvez aller le voir une fois, pour lui montrer que vous êtes là. N’allez pas le voir plus d’une fois, sinon il associera le faites qu’il pleure ou faite que vous allez le voir et continuera de plus belle.
 
En cas de panique totale de la part de votre chiot ou très anxieux, vous pouvez accepter qu’il dorme devant la porte de la chambre, ou même dans la chambre mais en aucun cas sur le lit.
 
Vous devez le sortir pour qu’il fasse ses besoins le plus tard possible le soir et le plus tôt le matin, pour faciliter l’apprentissage de la propreté. Ne lui donnez pas l’habitude de le sortir la nuit, il faut mieux ramasser le matin, pendant quelques temps que d’être réveillé toutes les nuits.
 
Image de prévisualisation YouTube
 
Sa place au sein de la famille
 
Il est nécessaire à l’équilibre du chien d’avoir une place bien définie dans la famille ainsi que dans la maison, il sera alors épanouie et la vie de famille n’en sera que plus agréable. Votre chiot doit trouver sa place tout de suite, dès son arrivée.
 
Les chiens ont le principe d’une meute, ils ont donc besoin de hiérarchie, que vous devez instaurer  pour qu’il puisse se sentir à l’aise et trouver sa place dans sa nouvelle famille. Le principe d’une meute est facile, les adultes apprennent les rituels au chiot pour qu’il respecte les chefs et donc leur statut hiérarchique. Les rituels concernent l’accès à la nourriture, le lieu de couchage, et les contacts qu’il peut y avoir entre différents individus de la meute. Donc vous l’aurez compris, il va percevoir son statut au sein de votre famille par rapport aux prérogatives qu’il aura le droit. Si les règles que vous instaurez auprès de votre chiot ne sont pas les bonnes, il peut très vite prendre la place du chef de famille.
 
 
 Les points qui empêche le chiot de trouver sa place sont souvent de fois, parce qu’il est pris pour un enfant et non un chien,  les maîtres ignorent le fonctionnement de la hiérarchie chez le chien, et le dernier point, c’est l’absence d’éducation, ou une éducation pas assez ferme.
 
Voici quelques règles  que vous devez respecter pour limiter de voir votre chiot devenir le dominant:
 
L’accès à la nourriture: il doit avoir lieu dans un endroit calme, après le vôtre. Vous devez lui retirer sa gamelle 15 minutes après le début de son repas, puis il ne doit pas obtenir de dessous de table.
 
La gestion de l’espace : une place bien précise pour dormir doit lui être attribuée, ce lieu de couchage doit se situer dans un endroit calme, et surtout en dehors des lieux de passage, où personne ne peut le déranger.
 
Les contacts: vous devez autant que possible, être à l’initiative des contacts avec votre chien, c’est vous qui décidez des moments de jeux, des moments de câlins, les moments de promenades  ( si votre chiot est en cours d’apprentissage de la propreté, sortez le lorsqu’il demande).
 
La sexualité : tout chevauchements qu’il soit matériel ou humain, ils doivent être totalement interdits.
 
Ces différents points ont donc des conséquences, c’est le chien qui choisit les moments de jeux, l’heure des repas, les sorties. Il peut même avoir des manifestations de dominance qui se traduise par des grognements pouvant aller à la morsure, accès à la chambre ainsi qu’au lit. Les autres conséquences sont la boulimie, l’anorexie, une dépression, du stress, de l’anxiété, de l’énervement, ainsi que de la destruction.
 
Pour éviter ça, faites une éducation de base jusqu’à 6 mois ( le NON, les sanctions, les ordres de bases, puis les initiatives pour le repas, les caresses, les séances de jeux, et les sorties), ce n’est pas le chiot qui doit décider, puis après une éducation un petit peu plus ferme.  
 
Avant l’arrivée du chiot, mettez-vous d’accord sur les règles (les droits et les interdits).
 
En conclusion, je vous conseille donc de lui interdire, de monter sur le lit ou le canapés, de dormir dans un endroit stratégique comme les endroits de passage, de manger avant les maîtres et de réclamer à table, de grogner lorsque vous essayez e prendre sa gamelle, ses jouets,…, de simuler un acte sexuel sur votre jambe, de mordiller les mains, les chaussures, les vêtements,…, de sauter sur les gens ou vous même, de sortir le premier lorsque vous ouvrez la porte. Ne le câliner pas sur ses demandes, mais sur les vôtres et ne le surprotéger pas à l’approche d’un autre chien.
 
L’apprentissage de la propreté 
 
 Maintenant qu’on a parlé de la place du chien dans la famille, passons à la propreté, l’acquisition de la propreté chez le chiot nécessite un apprentissage, chaque chiot est différent, ça  peut être plus ou moins long, certains sont vite propre. Sachez qu’à 2 mois, votre chiot ne peut se retenir plus de 2 heures. Il ne peut se contrôler qu’à partir de 4 mois.
 
Voici quelques conseils pour vous aider a rendre propre votre chiot, il y a des moments à ne pas louper, votre chiot fait ses besoins a des moments précis, à son réveil, après son repas ou bien après une séance de jeux, donc sortez le à ses moments, mais aussi quand  il commence à tourner en rond ou à couiner, c’est qu’il commence à demander, sortez le. Lorsqu’il fait ses besoins dehors, n’hésitez pas à le récompenser d’une voix enjouée. Ne le rentrez pas tant qu’il n’as pas fait, mais ne rentrez pas non plus juste après, attendez quelques minutes, sinon il associera le fait de faire ses besoins au faite qu’il rentre aussi vite, ça peut l’encourager à faire durer le plaisir en ne faisant ses besoins le plus tard possible.
 
Maintenant que je vous donné quelques conseils, je vais vous donner se qu’il faut éviter, ne lui mettez pas le museau dedans, ça ne sert à rien, il ne comprends pas ce qui lui est reproché, dites lui simplement non et sortez le rapidement. Si votre chiot a fait ses besoins lors de votre absence, ne le punissez pas lors de votre arrivée, il se peut qu’il est fait il y a 10, 20, 30 minutes ou plus et comme les chiens n’ont pas la notion du temps, il ne comprendrait pas la raison de la sanction, ou pire il associerait votre arrivée, à la sanction. S’il persiste, l’ultime solution consiste à le faire dormir dans une cage adaptée à sa morphologie. Rapidement votre chiot n’appréciera pas de dormir dans son pipi et apprendra à se retenir, il attendra par la suite, les heures de sorties.
 
Si certains chiots sont plus long que d’autres pour l’apprentissage de la propreté, ça ne doit pas excéder l’âge de 5 mois, si c’est le cas parlez-en à votre vétérinaire, car le problème peut venir d’un petit trouble du comportement, il pourra le diagnostiquer et vous proposez des solutions.
Maintenant, vous savez tout sur l’apprentissage de la propreté.
 
Image de prévisualisation YouTube
 
La découverte du monde extérieur  (la socialisation)
 
 Maintenant que votre chiot a découvert votre maison et la famille, il faut qu’il découvre le monde extérieur, et pour ça, il faut qu’il rencontre un grand nombre d’espèces, c’est indispensable à son bon développement.
 
Cette étape s’appelle la socialisation, c’est une étape décisive et nécessaire. Les chiens sont naturellement très sociaux, beaucoup plus que n’importe quel autre animal. Il apprécie le temps qu’il passe avec vous, mais il aime aussi se socialiser avec d’autres gens et d’autres congénères.
 
Il y a donc plusieurs façons de socialiser son chien, en se promenant dans des parcs, rencontrer des gens et d’autres chiens, aller en ville pour qu’il entende les différents  bruits, mais aussi lui faire écouter différents bruits pour ça, internet est un outil très précieux, vous y trouverez pleins de bruitage, allant de la fanfare, à des bruits de bébés, en passant par les klaxons, des bruits d’animaux, bref un éventail de bruits.
 
L’objectif est d’exposer votre chien au plus grands nombres de situation, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de chez vous. Il apprendra à faire face aux gens et animaux avec des personnalités et caractères différents, qui peuvent être à la fois amicales et hostiles.
 
N’oubliez pas de l’habituer aux trajets en voiture, pour qu’il soit agréable à l’avenir, il n’y a rien de plus désagréable que d’avoir un chien qui halète tout le long du trajet parce qu’il est anxieux, ou même qui aboie quel supplice, en l’habituant le plus tôt possible et le plus régulièrement.
 
Attention, il faut rester vigilant car toute nouvelle situation doit être positive, sinon il en garderait un très mauvais souvenir. Lorsque vous vous préparez à socialiser votre chiot aux humains, faites attention à ne pas présenter votre chiot à des personnes qui n’aiment pas les chiens, car lui il va le ressentir. J’attire aussi votre attention par rapport aux enfants de bas âge, ils sont parfois maladroit est l’expérience peut être négative, préférez les enfants de plus de 7 ans. Je m’explique sur l’âge, les enfants de moins de 7 ans, sont mal perçues par les chiens car ils ne savent pas à quoi s’attendent, ils ont des gestes qui ne sont pas coordonnés, les chiens savent pas comment réagir en face des enfants moins de 7 ans. Prenez soin d’expliquer aux enfants se qu’ils peuvent faire et surtout ne pas faire, tirer les oreilles, tirer la queue, monter sur le dos,…
 
Votre chiot peut présenter de l’anxiété et de la peur, lorsqu’il va être en face de différentes situations et choses auxquels il a pas était habitué, il est donc vital de lui présenter le plus tôt possible un environnement très riche en terme de diversité. Attention, il faut qu’il est eu son deuxième vaccin, pour éviter qu’il attrape tout et n’importe quoi, donc a environ 3 mois.
 
En ce qui concerne la socialisation de votre chiot avec ses congénères,  il est important qu’il est des rencontres avec des chiens dits cool, car les chiots fonctionne par association, s’il ne rencontre que des chiens agressifs, il gardera en mémoire que ses congénères sont à éviter. Les conséquences peuvent être graves soit il en aura peur soit au contraire les attaquer. Vous l’aurez compris, il faut privilégiez les chiens adultes ou chiot bien dans leur tête.
 
Cette étape est d’autant plus importante, si votre chiot sort d’un endroit faible en stimuli ou il y a eu pas ou peu de socialisation. Ces sorties dans le monde extérieur sont indispensables au développement de votre chiot, si ces étapes sont oubliées ou bien bâclées, il peut devenir peureux et développer plusieurs sortes de troubles, comme un retard sur sa propreté  ou un comportement agressif.
 
Il n’est pas toujours facile de communiquer avec votre chien comme le faisait sa mère. Il peut alors être très intéressant de mettre votre chiot régulièrement en contact  avec un chien adulte bien équilibré. Ce dernier lui apprendra alors les règles de vie en communauté et saura lui fixer les limites à ne pas franchir (dans le jeu par exemple).
 
Attention,  chez les chiots qui ont des défauts d’acquisition des bases d’éducation,on peut voir l’apparition de petits troubles du comportement, ils peuvent être hyperactif, être peureux ou bien agressif, ils peuvent être hyper attaché à vous ( ils ne supportent pas d’être seul ), avoir du mal a devenir propre, …
 
 Lors de votre 1ère visite chez votre vétérinaire, il effectuera quelques tests simples, pour s’assurer du bon développement de votre chiot. S’il découvre quelques anomalies de comportement,  il vous proposera des conseils ciblés sur les problèmes qu’il aura déceler.
 
La socialisation se poursuit toute la vie du chien , ne faites pas l’erreur de présenter pleins de situations à votre chiot jusqu’à 6 mois et après plus rien. Rien n’est acquis, il faut continuer à lui faire voir des choses qu’il a déjà vu même s’il avait bien réagi. Il faut absolument qu’il garde un bon niveau de socialisation.
 
Pour une bonne socialisation, elle doit se faire en 3 temps, le temps des interactions, la quantité des situations et surtout la qualité des situations, il faut qu’elles soit positives.
 
La règle absolue est de ne jamais forcer un chiot ! Soyez patient et donnez-lui du temps lorsqu’il rencontre une situation nouvelle.
 
Si vous avez peur de louper la socialisation, vous pouvez toujours emmener votre chiot à l’école du chiot, vous les trouverez dans des clubs canins proche de vous. C’est école sont parfaites pour votre chiot sans vous tromper. Il y rencontrera d’autres congénères sous l’œil d’un professionnel, qui saura toujours de bon conseil et répondra à toutes vos questions.
 
 En conclusion, socialiser un chiot ou même un chien adulte ( ça demanderas plus de travail et de persévérance, mais rien n’est perdu, un chien s’éduque à  n’importe quel âge ), c’est le rendre sociable et apte à la vie en société. On ne souhaite pas évidemment qu’il ait peur ou qu’il réagisse de façon agressive lorsqu’il rencontre un chien ou même des gens qu’il connaît pas.
 
Un chien socialisé est capable de rentrer en communication avec ses congénères.
Un chien sociable recherche le contact avec eux par le biais du jeu.
 
 Les comportements dit difficiles ne font pas partie de trait de caractère, ils ont juste besoin d’éducation, faites vous aidez si le problème est trop important et si vous vous sentez dépasser, il y a trop d’accident avec les chiens qui pourrait être évité, surtout avec les enfants.
 
Publié dans : Côté comportement | le 18 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

Numéros de utile

2017-02-18-14-27-28-799979236

images-6 images-6 images-6

Centre anti-poison spécialité vétérinaire :
 
- Lyon : 04.78.87.10.40. ( 24h/24 toute l’année )
 
- Alfort : 01.48.93.13.00. ( 24h/24 toute l’année )
 
- Nantes : 02.40.68.77.40.
 
- Toulouse : 05.61.19.39.40.
 
images-6 images-6 images-6
 
Fichier National Canin (chien perdu ou trouvé) :
 
01.49.37.54.54.

images-6 images-6 images-6
 
La Fondation Assistance aux Animaux :  pour porter secours aux animaux en détresse :
 
01.43.55.76.57.
 
images-6 images-6 images-6
ob_a32b4a_numeros2015-1
 
images-6 images-6 images-6
 
I-CAD ( fichier national d’identification ): 0810 778 778 ( 0,06 € TTC/min)
 
www.i-cad.fr
 
images-6 images-6 images-6
 

Les jeux d’obéissance positive

 
Les jeux d’obéissance positive reste dans le ludique, dans le positif, cela renforcera votre complicité, tout en jouant avec votre chien.
Il ne faut pas oublier que les chiens adorent apprendre de nouvelles choses, de nouveau ordre comme les jeux que je vous propose plus bas. Donc vous l’aurez compris il adore et a surtout besoin d’être stimulé pour accroître son intellect  et ses capacités d’apprentissage.
Je reviens sur ce point mais il est très important, il ne faut pas disputer votre compagnon, s’il ne comprends pas ou s’il n’y arrive pas du 1er coup. C’est à  force de persévérer que vous aurez un résultat. Attention, il ne faut pas dépasser 20 minutes de ce genre de jeu, sinon votre chien va saturer et l’apprentissage des tours sera plus long car son attention va diminuer.
Comme nous l’avons déjà vu, nos compagnons adorent apprendre et ils en ont toutes les capacités. On a tous déjà vu des chiens de cinéma qui nous bluffés. Retenez seulement que tous les chiens sont capables d’apprendre de tels jeux. Il faut seulement les guider et être plus ou moins persévérant. On a pas construit Paris en un jour. Je vous donne quelques astuces mais il faut avant tout s’adapter à son chien, ils sont bien tous différents, même dans une même race.
Vous pouvez dès à présent commencer les jeux, vous avez toute les informations en mains, à vous de jouer…. et épater vos amis.
 
images-5
 
 
 
Fais le beau / la belle
 
Vous aurez besoin de friandises.
Ce jeu exige de la confiance en son maître.
 
Mettez votre chien assis droit, lui mettre une friandise au dessus du nez pour le faire se redresser jusqu’à ce que ses pattes avant ne touchent plus le sol. Attention,  votre chien doit toujours être assis sur ses fesses. Donnez lui l’ordre  « fais le beau / la belle »  ou l’ordre de votre choix et n’oubliez jamais de le récompenser.
 
Répéter  l’exercice minimum 10 fois, suivant la facilité de votre compagnon. Pour voir s’il a bien compris demander lui « de faire le beau / la belle » et récompensez s’il a compris et obtempère.
 
images-4
 
Le grand beau / la grande belle
 
Vous avez besoin de friandise.
Ce jeu exige les mêmes compétences que le jeu juste au dessus.
 
 En effet, il faut que votre chien sache faire le beau ou la belle pour pouvoir faire ce jeu, vous l’aurez compris c’est la même base. Une fois le jeu du dessus, est bien maîtrisé on  peut le faire tenir debout sur les pattes arrières.
 
 
Faites le faire le beau, tenez une friandise au-dessus de son museau et faites le lever jusqu’à ce que le chien se tienne debout sur ses pattes arrières. Donner l’ordre choisi alors dans notre cas, c’est fait le grand beau ou la grande belle. Récompensez-le dès que l’ordre est accomplie.
 
Répéter dix fois ou plus, si besoin. Comme au dessus, tout dépend des compétences de votre compagnon. Testez si votre chien a bien compris en le testant,  demandez lui de faire « le grand beau / la grande belle » et récompensez s’il arrive à faire ce que vous lui avez demandé.
 
Une fois ce jeu mémorisé,  vous pourrez oser à faire d’autres jeux tel que rester en station debout, pendant quelques secondes, à le faire marcher en avant, en arrière, à tourner dans le sens des aiguilles d’une montre ou à reculons. Tout vous est presque permis, du moment que votre chien s’éclate et vous aussi.
 
2017-02-12-14-05-15--290092626
 
Faire le mort / « Pan »
 
Ce jeu exige de l’obéissance et une grande confiance en son maître.
Pour faire ce jeu vous aurez toujours besoin de friandise.
 
Ce jeu est assez simple à lui apprendre car elle part d’une position que votre chien fait naturellement et régulièrement dans la journée. C’est lorsqu’il dort.
 
Pour lui apprendre à « faire le mort » ou « pan t’es mort », profitez de ses longs moments de sieste, pointez votre bras vers lui en faisant un pistolet avec votre main et dites lui l’ordre que vous aurez choisi. N’oubliez pas de le féliciter et de le récompenser après après quelques secondes d’immobilité. Le plus dure de ce jeu c’est d’éviter que votre chien remue de la queue et là,  ça va se compliqué car il est tellement content de jouer avec vous, qu’il ne pourra pas s’en empêcher. Donc pour qu’il y ai immobilité  complète,  lors qu’il remue la queue dites lui « non, fais le mort » en lui tenant la queue au sol. Armez vous de patience car c’est la partie la plus compliqué.
 
Faites l’exercice plusieurs fois, lorsque vous jugez qu’il la bien assimilé, vous pourrez alors lui demander quand vous voulez de faire ce jeu.
 
2017-02-12-13-13-16-1267474960
 
Le jeu du  » Dis bonjour »
 
Ce jeu exige de l’obéissance.
Il vous faut que quelques friandises ou un jouet de votre chien.
 
Ce jeu a un effet positif sur les gens qui ont peur des chiens, c’est un jeu très facile à apprendre à  votre chien.
 
Il suffit simplement de lui apprendre à donner la patte sauf que c’est l’ordre qui change. Quand vous lui apprenez, à la place de lui demander la patte, demandez lui dis bonjour.
 
Pour cela, il vous suffit de vous mettre devant votre chien, et de lui tapoter sur la patte lorsque vous lui demanderez de dire bonjour.
Félicitez le avec une friandise.
 
images-3
 
Le jeu du rapporteur de journal
 
Ce jeu exige de l’obéissance, une envie de rapporter, et de l’assurance.
Il vous faut un journal ou du courrier, et des friandises.
 
Pour ce jeu, vérifiez en avant première que le facteur a pas peur de votre chien, sinon ça me paraît compliqué.
Apprenez tout d’abord a rapporter un tout autre objet qui ne risque rien. Pour le rapport, lancez lui un objet pour qu’il le rapporte, puis lorsqu’il revient vers vous avec le dit objet, faites le asseoir à vos pieds et demandez lui de le donner. Lorsqu’il vous le donne dans la main, félicitez le à la voix et en lui donnant une friandise en échange de l’objet.
 
Lorsque le rapport est assimilé, vous pouvez le faire avec le courrier lorsque le facteur est devant le portail. En lui disant, va chercher le courrier ou le journal. Lorsqu’il la dans la gueule, oubliez pas de le rappeler et de le mettre assis pour récupérer le courrier. Ça vous évitera des désagréments, et n’oubliez pas d’échanger le courrier contre une friandise.
Vous verrez que votre chien est ravi de vous rendre service.
 
images-107
 
On peut faire pleins de choses avec son chien, vous verrez que votre chien est capable de faire tout un tas de choses spontanément, jusqu’à faire de la danse avec son chien (dog dancing). Je vous est donné quelques exemples, mais n’hésitez pas à  laisser parler votre imagination.
Publié dans : Jeux à faire avec mon chien | le 26 février, 2017 |Pas de Commentaires »

La dysplasie de la hanche ou dysplasie coxo-fémorale

 
En quelques mots, la dysplasie est un défaut, de l’articulation de la hanche, souvent des deux côtés. La tête du fémur n’est pas bien maintenue dans la cavité de l’os du bassin prévue à cet effet. On peut aussi parler d’asymétrie de la tête du fémur avec sa cavité et d’un relâchement du ligament qui les maintient ensemble,  qui les rends donc solidaires.
 
Elle est très souvent héréditaire, elle touche toute les races mais plus particulièrement les chiens de grandes tailles ou ceux qui sont lourds.
 
Image de prévisualisation YouTube
 
2017-02-16-19-20-17--1474869657
 
Les différentes causes sont la génétique d’une part parce que le gène héréditaire est très complexe en effet il semblerait, que la dysplasie ne dépende pas d’un seul gène mais de l’influence combinée de plusieurs gènes et d’autre part parce que le facteur héréditaire n’est pas seul en cause. On relève d’autres facteurs comme
 
l’excès d’exercices physique pendant la croissance, voici quelques exercices violents qu’il faut à tout pris éviter: Sauts, galopades excessives et autres contraintes excessives, ils favorisent l’apparition de lésions sur le cartilage articulaire et le remodelage d’une hanche ayant déjà une certaine laxité;
 
l’insuffisance d’exercices physique,il faut à votre chiot une activité physique normale (vie quotidienne dans le jardin, balades à pied, natation) diminue le risque de surpoids, et favorise ainsi le développement de la masse musculaire s’opposant à la laxité articulaire et stabilisant la hanche;
 
les déséquilibres alimentaires comme un excès de calcium et de vitamine D, diminuent l’activité ostéoclaste ( c’est une activité permanente qui procède à la croissance osseuse, la consolidation des os en cas de fracture et au maintien de la solidité osseuse), retardent l’ossification endochondrale ( c’est un mécanisme d’ossification primaire qui, transforme le tissu cartilagineux en os) et le remodelage osseux;
 
et la dernière cause est une alimentation trop abondante (l’embonpoint), en effet une suralimentation pendant les 6 premiers mois, augmente la vitesse de croissance et bien évidemment le risque d’excès de poids.
 
2017-02-16-19-20-17--1474869657
 
Les symptômes sont une réduction de l’amplitude des foulets des membres postérieurs qui peuvent être en X, le roulement des hanches, des boiteries, le chien souffre et refuse de faire ce qui le fait souffrir, et le dernier symptôme est ce qu’on appelle le signe d’ortalani, c’est lorsqu’on manipule les membres postérieurs, on peut entendre des claquements. Elle peut évoluer rapidement vers de l’arthrose douloureuse et invalidante.
 
Tout les symptômes du dessus ne sont pas fiable à 100%, on peut rencontrer des chiens qui ont quelques symptômes sans qu’il soit dysplasique. Et vice-versa, un chien dysplasique peut n’avoir aucun symptômes nommés ci-dessus. Le moyen le plus sûr est de faire une radio des hanches.
Lorsque votre vétérinaire lit une radio, il mets des notes à chaque hanche. On parle souvent de la hanche la plus mauvaise. Il y a plusieurs stades de dysplasie;
 
Le chien est noté A, il n’a aucun signe de dysplasie, les hanches sont parfaites.
 
Le chien est noté B, c’est le stade intermédiaire, les hanches ne sont pas parfaites mais ne présente aucun gros défaut.
 
Le chien est noté C, il est dysplasique au stade 1, les hanches présentent de légers défauts.
 
Le chien est noté D, il est dysplasique au stade 2, les hanches présentent des défauts importants.
 
Le chien est noté E, il est dysplasique au stade 3 et 4, les hanches sont très abîmées, il y a parfois des luxations du fémur.
 
2017-02-16-19-20-17--1474869657
 
Il n’exite aucun traitement médical pouvant guérir la dysplasie. Il existe bien des médicaments mais ce n’est qu’un traitement de confort, il atténue la douleur et les symptômes. La seule solution pour soigner votre chien de la dysplasie est l’opération, il en existe plusieurs, la plus efficace reste la pose d’une prothèse totale de la hanche mais cette opération est très cher.
 
Image de prévisualisation YouTube
 
2017-02-16-19-20-17--1474869657
 
Si vous avez acheté un chiot qui est malheureusement détecté dysplasique, vous avez quelques recours, car la dysplasie de la hanche est inscrite sur la liste des vices rédhibitoires du chien. Cette inscription, vous permet de vous faire rembourser intégralement le chien s’il a été vendu avec ce vice caché. Attention, vous êtes tenu de  prévenir et d’obtenir l’accord du vendeur lorsque le diagnostic a été donné par votre vétérinaire, si vous voulez vous faire rembourser les frais de traitement occasionnés par la maladie. Sans son accord, vous ne pourrez pas obtenir de remboursement des frais de traitement.
 
Attention, vous avez délai légal pour assigner le vendeur en justice (au tribunal d’instance), est de trente jours francs après livraison de votre chien. Etant donné l’âge d’achat d’un chiot qui est deux mois environ, et le développement souvent tardif des signes de cette maladie, il est rare de pouvoir intenter une action en justice pour cet raison.
 
Vous l’aurez donc compris, les seuls recours légaux passés ce délai d’un mois sont la nullité de la vente fondée, vous pourrez faire valoir une erreur de la qualité de votre chien acheté. Si vous l’avez précisé sur le contrat de vente, vous pourrez faire valoir que votre chien ne correspond pas à l’utilisation prévue ( reproduction, concours beauté, …).
 
Je vous conseille tout de même de parvenir à un accord à l’amiable. Vous ne pouvez obtenir légalement,  en passant par ses divers recours en justice qu’au remboursement du chien, en échange de sa restitution. Mais là, attention il n’est pas facile de restituer votre chien, une fois que vous avez partagez tant de choses.
 
Il faut bien avoir conscience que les éleveurs passionnés, attention pas tout les éleveurs c’est pour ça que je précise passionnés , font beaucoup d’efforts pour lutter contre cette maladie, qui touche de plus en plus de races et de chiens. Ces éleveurs n’hésitent pas à retirer de la reproduction, les chiens et les chiennes atteints de la dysplasie.
 
2017-02-16-19-20-17--1474869657
 
En conclusion, il est très important de ne pas faire reproduire des chiens qui sont détectés dysplasique, et de faire attention à  la croissance de son chiot.
 
 Les races les plus touchées,
 
Le rottweiler
Le berger allemand
Le golden retriever
Le labrador
Le malamute d’alaska
Le berger belge tervueren
Le bouver bernois
Le berger belge malinois
Le clumber spaniel
L’akita inu
Le cavalier king charles
Le border terrier
Le berger australien
Le shar-pei
Le basenji
Le briard
Le bearded collie
Le dandie dinmont terrier
Le setter anglais
Le field spaniel
Le flat coated retriever
Le schnauzer géant
Le setter gordon
Le montagne des Pyrénées
Le beagle harrier
Le chien d’eau irlandais
Le komondor
Le kuvasz hongrois
Le lhassa apso
Le bobtail
Le chien de loutre
Le welsh corgi pembroke
Le petit basset griffon vendéen
Le pointer anglais
Le chien d’eau portugais
Le puli
Le rhodesian ridgeback
Samoyede
Le husky sibérien
Le chien d’arrêt italien à poil dur
Le braque de weimar
Le springer gallois
Le griffon korthals
Publié dans : Côté santé | le 17 février, 2017 |Pas de Commentaires »

Quelques citations que j’aime…♡♡♡

 

 

 2017-01-28-14-47-57-1027341229

 

      Je vous ai sélectionné quelques citations, celles que je préfère…
 
Ce sont des citations sur les chiens, qui datent pour certaines d’entre elles de plusieurs siècles, elles sont toujours aussi vrai malgré leurs grands âges.
 
 Ces citations, ces proverbes et ces dictons sont pour certains très drôles, d’autres en revanche laissent à réfléchir…
 
 
2017-01-26-19-00-01-1698690838
 
☆☆☆
 
« Le chien a son sourire dans sa queue. »
   Victor Hugo
 
☆☆☆
 
 images-57
 
☆☆☆
 
« Qui m’aime aime mon chien. « 
Saint Bernard de Clairvaux
 
☆☆☆
 
images-46
 
☆☆☆
 
« L’emploi du temps de mon chien est très chargé mine de rien, dormir-manger-jouer-dormir-manger-dormir. Ce qui m’épate, c’est qu’il ne s’embrouille jamais… »
Vincent Gury
 
☆☆☆
 
     images-50
 
☆☆☆
 
« Les chiens aiment leurs amis et mordent leurs ennemis, à la différence des êtres humains qui sont incapables d’amour pur et ne peuvent s’empecher de mélanger l’amour et la haine dans leurs relations mutuelles. « 
Sigmund freud
 
☆☆☆
 
images-96
 
☆☆☆
 
« Si tu recueilles dans la rue un chien qui est en train de mourir et que tu le nourris, il ne te mordra pas.
C’est là toute la différence entre un homme et un chien. »
Mark Twain
 
☆☆☆
 
   images-102
 
☆☆☆

« Si vous n’aimez pas les chiens, vous n’aimez pas la fidélité ; donc vous n’aimez pas qu’on vous soit fidèle, donc vous n’êtes pas fidèle. »

Napoléon Bonaparte à Madame deMontholon, Sainte-Hélène

☆☆☆

images-60
 
☆☆☆
 
« Il possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices. »
Lord Byron
 
☆☆☆
Publié dans : A propos... | le 1 février, 2017 |Pas de Commentaires »

Jeux de réflexion

Et si vous stimuliez votre compagnon?
 
 Les jeux de réflexion pousse votre toutou à réfléchir, et le stimuler intellectuellement.
 
Ce sont des jeux éducatif et de stratégie pour chien, et une opportunité pour vous amuser avec votre chien.
 
 Votre compagnon n’est peut-être pas qu’ un ventre sur patte?
 
Mais aussi un fin stratège…
 
En bref les jeux de réflexion sont des casse-têtes pour les toutous. Vous y mettez une ou des friandises, et votre chien doit résoudre l’énigme pour pouvoir la manger. Il doit les déjouer en bougeant ou en activant des morceaux de bois ou un levier pour attraper la friandise.
 
Vous l’aurez compris, il y a de multiples avantages à offrir un jeu d’intelligence à votre chien.
 
Vous pouvez les trouver dans diverses enseignes d’animalerie, mais attention vous devez pas laisser votre chien jouer sans votre surveillance.
images-42
 
Mais vous pouvez aussi développer son goût de la réflexion en jouant avec lui, je vous donne quelques exemples, ce sera pour vous l’occasion de renforcer votre relation chien/maître.
 
Le jeu des noms
 
images-40
 
Ce jeu exige obéissance, de l’attention, et de la confiance en son maître.
 
Il vous faut des partenaires sociable connu de votre chien et quelques friandises
 
Avant de réussir ce jeu, il faudra beaucoup de préparation car votre chien doit connaître les noms des personnes participant au jeu. Pour apprendre à votre chien le nom des personnes, il faut pour cela lui dire le nom à chaque fois qu’il voit les personnes. Dites lui, par exemple  » Regarde muffin, voilà mamie ». Il assimilera alors la personne au nom. Armez vous de patience, car votre chien doit l’entente environ 1000 fois avant de l’assimiler.
 
Lorsque ceci est fait avec plusieurs personnes, vous pouvez alors mettre le jeu en pratique et d épater alors la galerie
Pour cela, donnez des friandises aux personnes, il devront la donner lorsque votre chien les aura trouvé lorsque vous aurez prononcer leur nom.
N’oubliez d’associer un geste à  votre ordre  » muffin va voir mamie ».
 
Balle jaune et balle bleue
 
images-47
Ce jeu exige obéissance, de l’attention, et de la confiance en son maître.
 
Il vous faut deux balles de couleur différentes et des friandises.
 
Comme le jeu précédent, il vous faudra un peu de préparation
 
Prenez une balle jaune, laissez-la à portée de votre chien, dès qu’il s’en approche, la touche, la lèche ou la prend dans sa gueule, dîtes-lui « balle jaune » et récompensez-le. Répétez plusieurs fois. Ensuite demandez-lui « balle jaune » et, dès qu’il la touche, demandez lui de la rapporter. Si votre chien la rapporte, c’est qu’il a compris ce que vous demandez. Vous pouvez alors passer à l’étape suivante.
 
Changez alors la balle jaune par la balle bleue. Faites la même chose en lui disant « balle bleue » (au lieu de « balle jaune »).
 
Vient ensuite le moment fatidique de la discrimination. Placez les deux balles à 10-20 cm l’une de l’autre et demandez à votre chien la« balle jaune ». S’il la rapporte, récompensez le, s’il rapporte la balle bleue, ne le récompensez pas. Donnez-lui bien entendu le droit à l’erreur.
 
Recommencez jusqu’à ce que le chien ne se trompe plus. Ensuite, vous pouvez ajouter un troisième objet, puis un quatrième, …
 
Il peut faire la différence entre les objets de même forme mais de couleurs différentes ou entre des objets de formes différentes mais de même couleur (ou plus facile, de couleurs différentes). Vous avez alors beaucoup de possibilités !!
 
Le jeu du rangement
 
images-41
 
Ce jeu exige vivacité d’esprit et concentration.
 
Il vous faut une caisse ou un panier pour ranger les jouets.
 
Avant de commencer ce jeu, il y aura un peu de préparation, il faudra que vous nommez les jouets à chaque utilisation, pour aider votre chien à les mémoriser.
 
Commencez ce jeu doucement, n’en demandez pas trop à votre chien.
 
Préparez 3 jouets d’apparence différentes et demandez lui de vous les apporter en lui disant: »apporte la balle,l’os,… ». Il est très important donner des mots clés pour chacun de ses jouets.
 
De nombreuses possibilités de jeu sont possibles, vous pouvez laisser votre chien fouiller dans la caisse lorsque vous nommez ledit jouet.
Vous pouvez également attendre la fin de journée,lorsqu’il a écarté tout ces jeux lors de vos absences. Vous pouvez lui demander un peu de rangement avant de se coucher.
 
Certains chiens sont capables de reconnaître par leur nom 10 objets, mais malheureusement il n’ont pas tous la même capacité…
 
Publié dans : Jeux à faire avec mon chien | le 20 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »

Les jeux de recherche

images-37

Le sens le plus développé du chien est l’odorat, il peut -être le point de départ de partie de jeux hyperstimulante pour lui.Votre chien fait donc appel à son instinct. Nous jouons régulièrement avec nos chiens à ces jeux, et ils aiment ça.

Ces jeux peuvent-être pratiqué dans un appartement, il suffit de cacher les friandises ou les objets derrière un meuble, en bref un endroit accessible, sous un pot, sous une table etc…

Faites appel à votre imagination !

Le jeu du cache-cache

images-39

Ce jeu exige son instinct de pistage, de l’assurance. Divertissement assuré!

Il vous faut que quelques friandises

Lors de promenade quotidienne sans laisse. Lorsqu’il est occupé à  renifler à droite et à gauche, cachez vous alors derrière un arbre.

Il ne tardera à vous chercher. Il fera donc appel à son flair et rebroussera chemin pour alors partir à votre recherche. N’hésitez pas à renouveller l’expérience, cela stimulera ses capacités naturelles.

Vous pouvez également le faire en intérieur, vous pouvez vous cacher dans une pièce.

Le jeu du chien fouineur

Ce jeu exige de la persévérance, du sens de l’odorat et de la volonté.

Il vous faut pour ce jeu, quelques friandises qui ont une forte odeur.

Mettez votre votre chien en position assis pas bougé dans un endroit isolé, puis frottez vos mains avec la friandise pour vous imprégner de l’odeur,  et allez lui montrer.

Allez cacher la friandise dans un endroit pas trop compliqué pour la 1ère fois, vous compliquerez la tâche au fil des mois.

Retournez vers votre chien, laissez le vous reniflez les mains, puis donnez lui l’ordre de chercher, avec un mouvement  de la main vers l’avant.

Au départ, il risque de partir dans tout les sens, du à l’excitation. Aidez-le en le dirigeant dans la bonne pièce, ou de l’endroit.

Le jeu du chapeau ou de la chaussette

images-44

Ce jeu exige de la perseverance, de l’intelligence, du sens de l’odorat et de l’obéissance

Il vous faut pour ça, 2 vieilles passoires ou des paires de chaussettes et quelques friandises.

Mettez votre chien assis, ou coucher devant vous face à face et essayez de concentrer son attention sur vos mains.

Montrez lui la friandise, puis cachez la sous une passoire ou dans le tas de chaussettes.

Si votre chien est pressé et qu’il veut se lever, dites lui NON, et remettez le dans la position initiale.

Devant lui mélangez les passoires, puis donnez lui l’ordre de chercher.

Votre chien n’aura aucun mal à trouver la friandise grâce à son odorat. Le côté le plus compliqué est qu’il reste sans bouger alors qu’il n’as qu’une envie, c’est de manger sa friandise préférée.

Le jeu du jouet musical

images-45

Ce jeu exige de l’écoute, de la concentration, ainsi que de l’obéissance.

Il vous faut un jouet qui fait du bruit lorsqu’il est bougé.

Mettez votre chien dans une pièce soit assis soit couché et demandez lui de ne pas bouger, puis allez cacher le jouet musical.

Une fois que le jouet est caché, revenez auprès de lui est demandé lui de chercher. Le bruit émis par le jouet vous indiqueras que la pêche a été bonne.

Pour le féliciter, vous pouvez lui laissez le jouet.

Publié dans : Jeux à faire avec mon chien | le 8 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »

Qu’est ce que vous en pensez?

images-11

 

 

Chargement ... Chargement ...

Publié dans : Mon projet | le 2 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »

Les médicaments

Ces infos ont été prise sur le site de la Clinique vétérinaire « les Poumadères » – Centre de Reproduction des Carnivores du Sud-Ouest (CRECS), je n’ai pris que quelques extraits, c’est un excellent site, si vous voulez plus de détails,  je vous le conseille grandement :

http://www.vetrepro.fr/

« MEDICAMENTS HUMAINS TOXIQUES POUR LE CHIEN

 images-26

Les anti-inflammatoires à destination humaine sont très souvent utilisés par les propriétaires en cas de petit bobo de leur compagnie. Attention, ceux ci peuvent s’avérer très toxiques voir mortelles. Nous citerons ci-dessous, les principaux mais bien d’autres sont tout aussi nocifs (kétoprofène, …).

Nous ne développerons pas la toxicité des psychotropes et neuroleptiques.

Aspirine

L’acide acétylsalicylique (ASPIRINE)

Le Chien, la limite toxique se situe à 50 mg/kg où on voit apparaître des signes de toxicité digestive. Chez le Chat, 33 mg/kg/jour ont suffi pour provoquer une anorexie partielle et un abattement après la première dose, et des vomissements dès la quatrième dose.

Ibuprofène


Ibuprofène

Dans l’intoxication aiguë par l’ibuprofène chez le Chien, pour une dose de 100 à 125 mg/kg, on observe d’abord uniquement une atteinte digestive (vomissements, diarrhée, douleur abdominale, anorexie).

A partir de 175 à 200 mg/kg, les reins commencent à être touchés (P.U.P.D, oligurie, urémie, hyperkaliémie), une insuffisance rénale aiguë due à l’ischémie apparaît.

Après 400 à 500 mg/kg, on observe en plus une atteinte du cerveau avec convulsions, coma, ataxie, incoordination et apparition d’un état de choc .

Paracetamol

Paracétamol (Doliprane, Efferalgan)

 A des doses comprises entre 200 et 500 mg/kg, l’anorexie,l’abattement, les douleurs abdominales, la diarrhée et les vomissements observés peuvent être attribués à la toxicité hépatique.

A 500 mg/kg apparaissent des signes cliniques proches de ceux du Chat avec oedème de la face, du cou, de la poitrine et des membres, cyanose et coloration brun foncé des urines. La méthémoglobinémie est alors importante puisqu’elle atteint 50 % en 4 heures ; l’animal peut cependant guérir sans traitement.

Au dessus de 500 mg/kg, la mort peut survenir sans modifications des paramètres hépatiques sanguins.

A 1 g/kg, l’animal est inconscient et cyanosé en quelques heures et meurt dans les 12 heures après l’ingestion. »

LES ANXIOLYTIQUES ET ANTI DEPRESSEURS

Les médicaments  dans Ce que nos chiens ne doivent jamais manger urgence-veterinaire-lexomil-300x200

Pour clore cette partie médicaments et autres drogues, il faut évoquer les anxiolytiques et antidépresseurs. Vous le savez la France est un pays qui consomme énormément de médicaments dits psychotropes. Ces médicaments, notamment les anxiolytiques (Xanax ND, Temesta ND, Lexomil ND, etc), sont souvent sécables et il n’est pas rare qu’au moment de couper son comprimé le maître laisse tomber l’autre partie du cachet, que les chiens se feront un plaisir d’avaler. Là encore les symptômes ne se font pas attendre. Ainsi, comme évoqué plus haut, si vous êtes sous traitement et que brutalement votre animal vous parait tout mou, a du mal à se mouvoir et à garder l’équilibre, ce type d’intoxication doit être suspectée. Les symptômes sont le plus souvent bénins et réversibles mais il convient tout de même de consulter en urgence le plus souvent. www.vetalia.com

 

Les aliments nocifs

Voici une liste qui vient du site santéVet:

Chocolat

Chocolat

C’est tout particulièrement le chocolat noir – poudre de cacao, chocolat à cuire, etc. – (à la différence du chocolat au lait) qui est le plus toxique. Il renferme de la théobromine, qui peut avoir de lourds effets sur le cœur notamment (augmentation du rythme cardiaque). L’animal peut alors être excité, voire hyperactif, mais d’autres symptômes surviennent aussi après quelques heures : vomissements, diarrhée… 50 g de chocolat peuvent tuer un chien de 5 kg ou moins.

 

Ail,oignon,échalote

Ail, oignon, échalote

De 5 à 10 grammes d’oignon frais par kilo de poids (par exemple 30 g pour un chat ou un petit chien) peuvent représenter un danger. Les toxines agissent sur les globules rouges (anémie puis jaunisse). Les symptômes se déclarent généralement 1 à 3 jours après l’ingestion.

L’intoxication à l’ail (cru ou cuit), oignon ou échalotte peut résulter, soit de l’ingestion de grandes quantités, soit de l’ingestion répétée de petites quantités. Vomissements, diarrhée, augmentation du rythme cardiaque, perte d’appétit, fièvre, faiblesse, urine de couleur foncée sont quelques-uns des symptômes. L’ail semble être moins toxique que les oignons, bien qu’il renferme du thiosulfate, une substance également toxique.

Avocat

Avocat

Il contient un toxique appelé persine responsable du changement du métabolisme et empêchant les protéines d’être ingérées ou absorbées par le corps. Des problèmes cardiaques ou pulmonaires peuvent survenir.

Noyau et pépin

Noyaux ou pépins 

Ceux de certains fruits (raisins, pommes, abricots, cerises, pêches, poires…) renferment du glycoside cyanogénique pouvant être la cause d’un empoisonnement. Vomissements, diarrhées, tachycardie, etc. sont quelques-uns des symptômes évocateurs de cette intoxication. Ne laissez pas non plus votre compagnon jouer avec ces noyaux !

Raisin sec

Raisins secs

Ils peuvent occasionner des problèmes rénaux.

Foie

Foie

En petite quantité, il n’est pas dangereux mais distribué dans de plus larges proportions, il peut entraîner une hypervitaminose A. Les symptômes sot généralement une déformation des os, parfois une croissance excessive des os sur les épaules et la colonne vertébrale, mais aussi perte d’appétit et de poids.

Poisson cru

Poisson cru

Il détruit les vitamines B1 et n’est donc pas conseillé.

Noix

Noix

Les noix sont indigestes car riches en phosphore. La plus nocive reste la noix de macadamia. Une petite quantité ingérée peut entrainer fièvre, faiblesse ou augmentation du rythme cardiaque. La noix de muscade est pour sa part responsable d’hallucinations si elle est ingérée en grande quantité.

Blanc d'oeuf

Blanc d’œuf

Il contient de l’avidine. Cette protéine est responsable de la destruction de la vitamine B8 (biotine), utile au métabolisme des protéines et des graisses.

Produit laitier

Produits laitiers 

Si tous les animaux ne réagissent pas de la même manière, certains sont davantage sensibles aux produits laitiers car ils ne disposent pas de l’enzyme permettant la digestion du lactose. En cas d’intolérance, cela peut provoquer flatulences et diarrhées.

Fromage et yaourt sont mieux tolérés, car ils contiennent moins de lactose ; les produits laitiers fermentés ne sont pas dangereux, mais leur distribution n’est pas recommandée pour autant.

Thé  et café

Thé et café

La caféine est toxique. La valeur de 8 cuillères à café de café suffit à empoisonner un chat ou un petit chien. Les symptômes de l’empoisonnement à la caféine sont variés : hyperactivité, diarrhée, vomissements, tremblements musculaires, fièvre, convulsions. Attention aussi aux boissons contenant de la caféine comme certains sodas.

Bonbons

Bonbons

Ceux sans sucre et qui contiennent généralement du xylitol sont toxiques. Celui-ci peut être nocif pour le foie.

Pain

Pain

La pâte à pain est dangereuse, car elle peut lever dans l’estomac de l’animal. Le pain rassis l’est moins, mais pas vraiment conseillé de toutes les façons.

Champignon

Champignons 

C’est surtout lors des promenades avec le chien (ou bien le chat dans le jardin) qu’il faut être prudent. Comme chez l’Homme, il y a risque d’empoisonnement avec les champignons.

Aliment invaries

Aliments périmés ou avariés

La moisissure contient certaines substances toxines comme la pénicilline ou des mycotoxines trémorgènes (neurotoxiques). Le bac à compost que l’on place dans le jardin généralement ne doit pas être accessible par l’animal.

- See more at: http://www.santevet.com/articles/chiens-et-chats-attention-aux-aliments-toxiques#sthash.LrHsyc7L.dpuf

123

Educationjuive |
Maisondezaou |
Lenuagedekelly |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un-jour-ils-seront-grands
| Mariapetiteprincesse2014
| Machocanecorso